Logo de Free Mobile
Logo de Free Mobile

Free, après avoir bouleversé le marché de la téléphonie et d’Internet en 2013,  est devenu le 2e opérateur de France, derrière Orange. Mais comment Free arriver à proposer des tarifs aussi compétitifs ? Décryptage.

Pour cet article, nous comparons Free à Orange, cet article parle de Free en 2012, avant de conquérir une grande partie du marché mobile.

Les infrastructures

Free a conclu un contrat avec Orange qui autorise Free à utiliser les infrastructures d’Orange même si Free commence à devenir indépendant vis-à-vis d’Orange. De plus Free n’a aucune infrastructure 2G donc Free n’a pas à payer :

  • L’entretien des antennes et des réseaux 2G
  • Les frais de création et d’installation d’antennes réseau 2G

Les boutiques

Free dispose d’une cinquantaine de boutiques en France, alors qu’Orange en dispose de  42 à Paris et plus de 700 boutiques dans la France, soit 14 fois plus que Free. Free a donc :

  • Moins de boutiques à entretenir (électricité, frais de maintenance…)
  • A  eu moins de boutiques à acheter et équiper
  • Moins d’employés à payer

Les tarifs hors forfait

Pour cette section, nous ne comparons pas Free à Orange. Cette section a été rectifiée en réponse à des commentaires.

De même avec l’itinérance, les prix de Free à l’étranger de votre forfait français sont très chers, et c’est comme ça que Free compense pour rester stable financièrement. Il est vrai que les tarifs en itinérances de Free ont diminués étant donné que Free possède plus de clients, que Free a réussi à négocier de meilleurs contrats et la loi qui a permis de supprimer les frais d’itinérance en Europe.

N’hésitez pas à partager cet article et à donner votre avis en commentaires.