Logo de Fun Radio

On étudie maintenant le cas de Fun Radio, radio qui a récemment changé de programmation. Fun Radio a été rachetée par le groupe M6 en 2016. Il est aussi à noter que Fun Radio a été mise en demeure par le CSA pour manque de chansons françaises. Ayant pour slogan “Le Son Dancefloor” jusqu’en août 2020, la radio décide à la rentrée 2020 de changer pour “Enjoy the music ! Enjoy Fun Radio !” et se positionne comme électro-latino (pour électro dancefloor avant).

Ecoutez Fun Radio en direct (lecteur en direct)

Quelques chiffres

+ de 210 000

morceaux diffusés depuis décembre 2018 (jusqu’en avril 2021)

+ de 1020

artistes ou groupes d’artistes différents mis à l’antenne depuis décembre 2018

+ de 2 millions

d’auditeurs quotidiens (Médiamétrie Janvier-Mars 2021) pour une durée moyenne d’écoute de 1h33min

Le TOP 50 des artistes les plus diffusés

De manière écrasante, Ava Max est la chanteuse la plus diffusée sur Fun Radio. Il est suivi de très loin par Robin Schulz, Sound of Legend, puis Dua Lipa plus loin. Suivent ensuite The Weeknd, Lum!x, R3HAB et enfin Angèle et Gims, plus connus du public francophone.
A noter que pour beaucoup de titres, certains artistes peuvent être sous-représentés à cause de leur comptabilisation : beaucoup font des collaborations et leur nom revient plusieurs fois associés à d’autres.

Le TOP 50 des titres les plus diffusés (et le top des chansons par artiste)

La chanson la plus diffusée sur Fun Radio est Tusa de Karol G et Nicki Minaj. Suivie de Ride It par Regard, Breaking Me de Topic. Deux titres de LUM!X sont dans le top 10.

Le TOP des artistes par année de 2018 à 2021

Les artistes les plus diffusés par année sont :

  • 2018 (141 artistes différents, uniquement le mois de décembre) : Martin Garrix
  • 2019 (593 artistes différents) : Sound of Legend
  • 2020 (634 artistes différents) : Ava Max
  • 2021 (295 artistes différents, jusqu’en avril) : Ava Max

Ava Max s’impose chaque année comme l’artiste la plus diffusée depuis sa révélation en 2019.

#ArtisteDiffusions
1MARTIN GARRIX166
2SOUND OF LEGEND158
3KEANU SILVA158
4BLACK COFFEE156
5GAULLIN147
6KIMOTION125
7MARNIK SMACK124
8JASON DERULO DAVID GUETTA FEAT NICKI MINAJ WILLY WILLIAM112
9OFENBACH FEAT. BENJAMIN INGROSSO107
10ROBIN SCHULZ FEAT. ERIKA SIROLA107
#ArtisteDiffusions
Classement des artistes diffusés en 2018 (mois de décembre uniquement)
#ArtisteDiffusions
1SOUND OF LEGEND1833
2VIZE1582
3AVA MAX1509
4ANGELE1300
5R3HAB1257
6MEDUZA1179
7BOOSTEE1055
8ROBIN SCHULZ1024
9GIMS996
10RIDSA984
#ArtisteDiffusions
Classement des artistes diffusés en 2019
#ArtisteDiffusions
1AVA MAX2097
2DUA LIPA1925
3ROBIN SCHULZ1431
4THE WEEKND1397
5KAROL G/NICKI MINAJ1250
6TOPIC1150
7LUM!X1136
8SOUND OF LEGEND1058
9NEA1054
10LUCENZO985
#ArtisteDiffusions
Classement des artistes diffusés en 2020
#ArtisteDiffusions
1AVA MAX847
2ROBIN SCHULZ630
3LUCENZO630
4BAD BUNNY575
5HI TACK562
6JASON DERULO/NUKA552
7THE WEEKND541
8VINAI/LE PEDRE500
9BLACK EYED PEAS/SHAKIRA488
10OFENBACH486
#ArtisteDiffusions
Classement des artistes diffusés en 2021 (arrêté au 16 avril 2021)

Découvrez les analyses des autres radios

Méthodologie

Données de diffusion récoltées grâce à l’outil Quel est ce titre proposé en libre accès sur le site de Fun Radio.

Base de données de 212 434 morceaux pour 1020 artistes distincts.
Anomalies :
– Très peu de titres diffusés sur la plage horaire 19h30-0h
– Certains morceaux mal renseignés ou avec des noms différents pour un même artiste ont été corrigés au maximum.
– Certains morceaux ont pour artiste le nom de l’émission comme RTL2 POP ROCK PARTY, “artiste” diffusé 219 fois en 2021

Annexe – Article 28 de la loi du 30 septembre 1986 (Loi Léotard/liberté de communication)

Point 2 bis : La proportion substantielle d’œuvres musicales d’expression française ou interprétées dans une langue régionale en usage en France, qui doit atteindre un minimum de 40 % de chansons d’expression française, dont la moitié au moins provenant de nouveaux talents ou de nouvelles productions, diffusées aux heures d’écoute significative par chacun des services de radio autorisés par le Conseil supérieur de l’audiovisuel, pour la part de ses programmes composée de musique de variétés.

Par dérogation, le Conseil supérieur de l’audiovisuel peut autoriser, pour des formats spécifiques, les proportions suivantes :

-soit pour les radios spécialisées dans la mise en valeur du patrimoine musical : 60 % de titres francophones, dont un pourcentage de nouvelles productions pouvant aller jusqu’à 10 % du total, avec au minimum un titre par heure en moyenne ;

-soit pour les radios spécialisées dans la promotion de jeunes talents : 35 % de titres francophones, dont 25 % au moins du total provenant de nouveaux talents ;

-soit, pour les radios spécialisées dans la découverte musicale qui diffusent au moins mille titres différents sur un mois donné dont la moitié au moins sont des nouvelles productions, chacun de ces titres n’étant pas diffusé plus de cent fois sur cette même période : 15 % de nouvelles productions francophones ou de nouveaux talents francophones.

Pour l’application des premier et quatrième alinéas du présent 2° bis, le Conseil supérieur de l’audiovisuel peut, pour les services dont les programmes musicaux constituent une proportion importante de la programmation, diminuer la proportion minimale de titres francophones, en tenant compte de l’originalité de la programmation et des engagements substantiels et quantifiés pris par la radio en matière de diversité musicale, sans que cette proportion puisse être inférieure respectivement à 35 % et 30 %. Ces engagements, applicables à l’ensemble de la programmation musicale du service aux heures d’écoute significative, portent sur le taux de nouvelles productions, qui ne peut être inférieur à 45 %, le nombre de rediffusions d’un même titre, qui ne peut être supérieur à cent cinquante par mois, ainsi que sur le nombre de titres et d’artistes diffusés et sur la diversité des producteurs de phonogrammes. Les modalités de ces engagements sont fixées par le Conseil supérieur de l’audiovisuel dans une délibération prise après consultation publique.

Dans l’hypothèse où plus de la moitié du total des diffusions d’œuvres musicales d’expression française ou interprétées dans une langue régionale en usage en France se concentre sur les dix œuvres musicales d’expression française ou interprétées dans une langue régionale en usage en France les plus programmées par un service, les diffusions intervenant au-delà de ce seuil ou n’intervenant pas à des heures d’écoute significative ne sont pas prises en compte pour le respect des proportions fixées par la convention pour l’application du présent 2° bis ;

Source : Légifrance

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *